LDN de printemps 2021 Odace

Infos pratiques : notez et priez


– Rencontre annuelle du samedi 10 juillet ; Vous êtes attendus mais de grâce inscrivez-vous et priez. > S’INSCRIRE

– Lettre de nouvelles des églises du réseau, à l’occasion de notre rencontre annuelle nous aimerions faire paraître une lettre de nouvelles des églises du réseau : une photo et quelques mots de la vie, de vous, de votre groupe ou assemblée seraient les bienvenus. Annie et Jonathan se chargent de sa réalisation merci d’envoyer vos contributions par mail : resodace@gmail.com

– Une formation à l’évangélisation est disponible. Plusieurs vidéos créées par Emmanuel Maennlein ont été rassemblées en un parcours. L’église Le Cep de Luxeuil a mis sur pied un accès en ligne à ce parcours, qui doit se faire dans une dynamique de groupe. Si vous êtes intéressé voyez avec Jonathan ou rendez vous directement sur : lecep.org/partagerlabonnenouvelle/

– Au Chambon l’Esprit ajoute peu à peu à l’église, mais un jeune ouvrier bâtisseur en renfort serait bienvenu.

– Communion des églises : au travers de la plateforme apostolique elle progresse et s’étend dans notre pays et maintenant aussi en direction des jeunes ministères, mais la communion des églises Cépée elle, est à la peine.

– Une voiture pour Katie serait la bienvenue, petite ou moyenne dans un état correct et à un prix modique.

– Les solos prêtez attention aux personnes seules, il y en a tant dans notre monde hyper connecté ! La Bible parle de la veuve et de l’orphelin, mais c’est aussi les célibataires, les mères isolées, les divorcés.

Brève revue d’actualités


Rencontre annuelle le temps fort aura lieu cette année sur le thème : “Ma vie, mon église motivée par l’essentiel” avec en invité spécial, Stéphane Waldmann, un dynamique aventurier de la foi. Ancien pilote missionnaire, responsable marketing à la Maison de la Bible, il coordonne et gère des ressources extrêmement précieuses pour les petits groupes et les églises voire le site : motiveparlessentiel.org/

Journal du réseau. La pandémie et le confinement nous ont fait réaliser l’importance de la prière et des relations. Menacés dans nos vies et empêchés d’aller et venir à notre guise, nous avons tous pu mesurer combien la vie sur tous les plans (économiques, sociales… et spirituelles) dépend de nos échanges.

Dorénavant nous souhaitons recueillir et publier un écho de la vie des églises et groupes du réseau pour la rencontre annuelle. Cela contribuera à enrichir nos relations et nourrira notre ministère les uns pour les autres dans la prière. S’il vous plaît préparez quelques lignes sur le vécu cette année de votre ecclésia locale.

Edification regardez et partagez autour de vous les courtes vidéos, publiées sur la chaîne Youtube Réseau ODACE. (Oïkodomeo ; ce qui signifie : bâtir, fonder, établir, faire croître). Depuis janvier, une fois par mois, des serviteurs du réseau encouragent et stimulent la foi dans ses fondements selon les cinq ministères. Sur le site nous publions peu à peu un cours biblique et les modules de l’école des bâtisseurs. Priez pour que nous ayons de l’énergie pour rédiger en exprimant avec clarté la pensée de Dieu selon son Esprit.

Croissance et multiplication. Tout ce qui vit croît immanquablement ; dans la nature il n’y a que les brebis malades ou mortes qui ne font pas de petits. A Maîche, l’église se développe hors des murs ; un cours alpha a démarré rassemblant des nouvelles personnes touchées par le livre : “P’tit Cœur Sauvé du malheur”. A Villers-le-Lac on double la surface en “poussant les murs”, car on manque de place. Yves et l’équipe mettent en place une association sociale. A Vesoul, l’église en bonne santé, a déjà deux associations et Gilles exerce dans les églises du réseau et au-delà son ministère “Une Vie Restaurée”. A Audincourt on fait des bébés, la natalité est un signe de vitalité et d’espérance et Rita connaît un certain succès avec sa chaine Youtube Rita Statovci.

A Luxeuil-les-Bains, les projets ne manquent pas ; des voisins nous cèdent avec plaisir une parcelle limitrophe pour y faire un jardin pédagogique. Un groupe de scouts devrait démarrer profitant d’un autre terrain en bordure de ruisseau. En 2022 la radio chrétienne Omega étendra sa diffusion en numérique sur la zone et après une tentative vaine il y a dix ans nous avons une nouvelle opportunité de créer une radio locale classique.

Enfance & Jeunesse. La plateforme jeunesse régionale se structure progressivement sous l’impulsion de Katie. Deux mini-camps sont programmés pour cet été dans les locaux et sur les terrains de l’église de Luxeuil. Pour faciliter leur tenue, des sanitaires sont en cours d’aménagement au sous-sol de la maison des bâtisseurs. Un camp enfants du 9 au 13 août et un camp de jeunes “Fondement” du 16 au 21 août. Contact : campfondement@gmail.com ou Siméon 07 68 47 51 23.

Pensée du moment


Si le grain qui est tombé en terre meurt, il porte beaucoup de fruits, Jean 12v24. Vous dites, il y a encore du temps jusqu’à la moisson, mais moi je vous dis regardez, elle est presque mûre ! Jean 4v35. Quant aux lâches, leur part sera dans l’étang de feu à l’égal des meurtriers, et des sorciers Apo. 21v8.

De la mort à la vie. La résurrection de Pâques au cœur du Printemps nous parle de la puissance de la vie. De la mort de l’hiver on passe à la vie des beaux jours ; de la graine desséchée surgit la sève qui multiplie les cellules et fait passer le germe en plante. En biologie on parle du potentiel biotique : rien n’arrête la vie. Et n’oublions pas qu’en quelques semaines, on passe des semailles à la pentecôte, fête des prémices de la récolte. Il fallait que Christ meure pour que l’église naisse !

Confiance dans sa puissance. Alors spirituellement, nous aussi semons et semons encore, comme je l’ai fait dans mon jardin. C’est parce que j’ai confiance que ce que je plante ou sème va pousser et porter du fruit et si par malchance il y aura des ratés et bien je vais simplement semer et planter en abondance pour compenser les pertes ; c’est ainsi qu’agit tout bon jardinier. Beaucoup d’appelés, peu d’élus c’est aussi beaucoup semer pour peu récolter ! Inspirons-nous des lois du jardin et de la vie. Travaillez, prenez de la peine, un trésor est caché dedans… ! disait Jean de la Fontaine. Une expression populaire dit : se tuer à la tâche. Et pourquoi pas pour cet évangile qui dit : Il faut qu’il meure pour qu’il porte du fruit ? Nous avons un père céleste qui est jardinier. L’éternel planta un jardin en Eden du côté de l’est (Genèse 2v8) et il y mit l’homme qu’il avait fabriqué. Pour quoi faire ? Pour poursuivre la tâche commencée par lui !

Travaillez, car je suis avec vous. Quelle mentalité vous habite ? Celle d’un fonctionnaire à l’esprit technocratique ou bien celle d’un doux rêveur illuminé ? Est-ce que comme un enfant vous avez les yeux qui brille au pied du distributeur à bonbons ou d’un homme devant la machine à sous ? Avez-vous le goût du lucre ? ou est-ce la paresse ou la lâcheté qui vous hante ? Un égal malheur attend les lâches et les paresseux tout autant que les meurtriers ou les sorciers. Le statut salarié né au siècle dernier, a engendré une génération de travailleurs à la mentalité d’esclave. L’initiative, la liberté d’entreprendre, le goût du risque, la créativité, l’audace, deviennent des qualités rares chez nos contemporains et pourtant il y a encore du travail dans les jardins et dans la moisson du maître pour les ouvriers de la dernière heure.


LDN d’hiver – Odace

Pensée du moment


Lorsqu’au cœur de l’hiver avec ses longues nuits, on célèbre Noël, le symbole le plus souvent évoqué c’est la lumière triomphant des ténèbres ; et il est devenu de bon ton, dans une société qui se déchristianise, de se souhaiter seulement ‘’bonne fêtes’’ et plus ‘’joyeux noël’’ ! Pourtant ces deux mots résument notre résistance et notre espérance, deux mots qui sont notre identité et nos racines, deux mots porteurs de joie et de paix dans les familles, deux mots de soutien et d’affection chaleureuse pour ceux d’entre vous qui sont seuls ou récemment endeuillés, et pour lesquels ces fêtes ont eu, cette année, un goût amer…

Bien sûr que Noël est une fête rapportée tardivement sur les fêtes païennes et que Jésus n’est pas né un 25 décembre, mais l’esprit de Noël est tout de même de fêter la joie même dans les ténèbres et les épreuves ; si pour tout véritable chrétien Jésus est d’abord né dans son cœur alors la joie de Noël doit rayonner de lui tous les jours de l’année et en toutes circonstances. L’apôtre Paul qui a connu bien des tribulations dira : Réjouissez-vous toujours …Car le royaume de Dieu, ce n’est pas le manger et le boire, mais la justice, la paix et la joie, par le Saint-Esprit. (Romains 14v17.)

Le temps des fêtes nous a conduit souvent à table, mais la parole de l’apôtre nous enseigne que ce n’est pas ça qui compte vraiment. Jésus lui-même avait déjà annoncé : Prenez garde à vous-mêmes, de crainte que vos cœurs ne s’appesantissent par les excès du manger et du boire, et par les soucis de la vie, et que ce jour ne vienne sur vous à l’improviste (Luc 21v34). Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même aux jours du Fils de l’homme. Les hommes mangeaient, buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche ; le déluge vint, et les fit tous périr. Ce qui arriva du temps de Lot arrivera pareillement. Les hommes mangeaient, buvaient, achetaient, vendaient, plantaient, bâtissaient ; mais le jour où Lot sortit de Sodome, une pluie de feu et de soufre tomba du ciel, et les fit tous périr. Il en sera de même le jour où le Fils de l’homme paraîtra. (Luc 17v26)

C’est là ce qui fait votre joie, quoique maintenant, puisqu’il le faut, vous soyez attristés pour un peu de temps par diverses épreuves, afin que l’épreuve de votre foi, plus précieuse que l’or périssable qui cependant est éprouvé par le feu, ait pour résultat la louange, la gloire et l’honneur, lorsque Jésus-Christ apparaîtra, lui que vous aimez sans l’avoir vu, en qui vous croyez sans le voir encore, vous réjouissant d’une joie ineffable et glorieuse, parce que vous obtiendrez le salut de vos âmes pour prix de votre foi (1 Pierre 1v6).

Brève revue d’actualités


Fête des moissons ? ou faite de la moisson. La joie nous remplit quand nous considérons que nous vivons la plus grande campagne d’évangélisation de tous les temps ; jamais en si peu de temps et d’une manière aussi étendue Dieu a rappelé aux hommes qu’ils étaient mortels et en même temps fermés les boites de nuit, les bars et tous les lieux de distractions, amenant chacun à ne vivre que l’essentiel métro, boulot, dodo ?

Et d’un autre côté le contexte actuel oblige l’église à voire son avenir autrement avec moins de culte et plus de réunions de maison et un peuple sel et lumière du monde. Les simagrées de culte et de pseudo vie spirituelle sont remis en question ; la vie chrétienne et l’église ce n’est pas seulement le dimanche dans une salle mais ce sont les relations réelles de communion entre des personnes d’accord de vivre les enseignements du christ dans un réseau de partage authentique et transparent.

Le travail à peine ralenti, s’amplifie et se diversifie ; la relève se fait et se met progressivement en place. Quand nous considérons l’œuvre accomplie et la vie des ouvriers dans les groupes et églises du réseau que de sujet de joie ! Nous sommes en train de composer Actes 29 ! En voici quelques exemples :

Miracles et guérisons. Il y a deux ans à Autun une femme, après 15 ans de stérilité et trois FIV infructueuses, devient enceinte par la grâce de Dieu à la suite de nos prières et même chose cette année passée pour une jeune femme de Besançon. Une des grands-mères, nous a envoyé une photo pour les fêtes avec cette légende : ‘’mon cadeau du ciel’’.

Evangélisation et témoignages. Partout des ouvriers travaillent avec simplicité mais efficacement à l’avancement du royaume de Dieu. Sur le plateau du hauts Doubs trois sœurs, artistes nées et passionnées de Jésus, ont produit une brochure d’évangélisation destinée à la distribution auprès du grand public. ‘’P’tit cœur sauvé du Malheur’’. Un fidèle partenaire d’Odace depuis des années, après une vie bien remplie au service du maitre rédige encore dans la maladie un livre d’encouragement. ‘’Que du bonheur, malgré tout ‘’A.Normand. La vente financera la création d’une TV au Cameroun.

Mission au loin : Yves Huguenin participe à la création d’une ONG pour soutenir l’œuvre en pays musulman. Au Maghreb les changements climatiques et la pandémie affectent aussi beaucoup nos frères et sœur, mais l’œuvre de notre partenaire et ami progresse encore et se conforte malgré les difficultés. Manu J. évoqué précédemment s’est engagé à promouvoir la vision d’Empart en France.

Jeunesse A Luxeuil un bon groupe d’une vingtaine de jeunes s’est soudainement formé après le mini camp de cet été. Et malgré le contexte ils se sont engagés d’une manière très déterminée (l’un d’eux a fait 50km à pied pour s’y rendre) dans des rencontres régulières entre eux, à l’animation de la louange de l’un des deux cultes hebdomadaires et même dans les visites pastorales. En région, Katie a relancé avec succès une plateforme jeunesse ayant existé dans le passé.

Odace 2.0 ou autrement dit en ligne. La nouvelle année a commencé avec la création d’une chaine YouTube permettant de publier chaque mois des vidéos d’encouragements et d’exhortation. Les enseignements eux resterons publiés en audio ou en texte. resodace.org En ligne sur le site dans la rubrique formation une école biblique libre d’accès est commencée. Jonathan et Annie coordonnent et gèrent les publications sur le site Odace et sur facebook.com/resodace

Le royaume de Dieu ne vient pas d’une manière qui frappe les regards c’est pourquoi nous devons marcher avec persévérance en avançant par la foi sans chercher à tout prix à vouloir voir pour croire ! croyons et nous verrons !! Voltaire a dit : “le mieux est l’ennemi du bien”, cet avertissement de nos jours est piétiné. Ce dicton ne signifie pas qu’il ne faut rien changer, mais qu’il faut s’efforcer de bien faire ce qu’on fait. Cet effort est délaissé partout autour de nous. On veut de la nouveauté et du mieux mais on ne fait même pas ce qui est bien, modestement et régulièrement.

  • Vous pouvez suivre sur le net l’actualité des églises majeures du réseau ; elles ont quasiment toutes une page Facebook et/ou un site. Priez pour les petits groupes, les isolés et les nouveaux que ces restrictions ne les empêchent pas de vivre et de croitre.
  • Un groupe Facebook Sol’’O’’, crée et animée par Déborah, pour permettre aux personnes seules du réseau d’élargir le cercle de leurs relations.
  • Katie est maintenant à Villers le lac en sus du soutien à l’église locale et au réseau, elle a bien commencé son activité de cours d’anglais en auto-entreprise.
  • Un cours biblique qui est en préparation sera mis progressivement en ligne sur le site du réseau.
  • L’idolâtrie de la vie. J’ai lu et recommande une brochure écrite, par Olivier Rey philosophe, pendant le confinement ; sujet : comment ‘’la vie nue’’ en est venue à prendre la place du sacré.

Sujets de prières


  • Que la diffusion des brochures ‘P’tit Cœur’ disponibles en librairie et à la Fnac et livre ‘’Que du bonheur’’ touche des cœurs et les ramène auprès du Père éternel !
  • Que les publications en ligne des productions ODACE : cours bibliques, éditos et enseignements édifient les chrétiens membres du corps de christ !
  • Que Dieu donne la liberté de l’Esprit et augmente l’onction de créativité et diversité ; qu’Il libère et favorise la transmission et le renouvèlement générationnel et qu’il remplisse d’une tranquille assurance la relève des partenaires : veilleurs et ouvriers.
  • Que les personnes isolées soient atteintes par l’Esprit et visitées physiquement par des frères et sœurs ou encouragées au travers des moyens numériques.

Que tout homme pieux te prie au temps convenable ! Si de grandes eaux débordent, elles ne l’atteindront nullement. Ps 32 ou Etends tes mains d’en haut ; Délivre-moi et sauve-moi des grandes eaux, De la main des fils de l’étranger Ps 144

Chaîne YouTube ODACE | La Fabrique : Oïkodoméo

Une chaîne YouTube, pour encourager les ouvriers du maître. Une fois par mois vous trouverez ici un message d’exhortation apporté par des ministères affermis.

LDN d’Automne – Odace

Pensée du moment

Actes 14v22 “fortifiant l’esprit des disciples, les exhortant à persévérer dans la foi, et disant que c’est par beaucoup de tribulations qu’il nous faut entrer dans le royaume de Dieu.”

Désillusion ou perte d’Esprit. L’évangile de la prospérité est aujourd’hui enfin, à peu près reconnu comme une fallacieuse doctrine americano-occidentale. Il semble bien aussi que l’ère de la facilité, de la consommation et de la dépendance est terminée. Adieu les rêves de lendemains qui chantent. Mais je vous en prie, ne sombrons pas dans le complotisme stérile parce que nous ne pouvons pas vérifier ses thèses et leurs soi-disants acteurs sont hors de portée pour le commun des chrétiens mortels. Comme toute mauvaise prophétie, ils annoncent des malheurs mais sans les solutions. Ce n’est que le symptôme d’une anémie spirituelle. Et comme toute maladie ça se soigne. Tout au long de son histoire l’humanité a connu des périodes apocalyptiques et des crises de paniques millénaristes. Les remèdes sont bien connus : l’homme ne vivra pas de pain seulement, mais aussi de la parole de Dieu et de l’Esprit. Vous savez, la Covid-19, en attaquant les poumons affecte le souffle. Pourtant c’est la volonté de Dieu, depuis le commencement, que son souffle soit en nous ; veillons donc à ce que l’Esprit saint soit là, en nous et dans son église, et y reste en quantité et en qualité par le soin apporté à rester deux fois : sain et saint, de corps et d’esprit. Notre Dieu, lui, l’est trois fois saint !

Est-ce la fin du monde ? Non ! L’histoire de l’humanité a connu des périodes bien pire que celle que nous traversons. D’après les historiens la pire fut l’année 536 ; l’éruption d’un volcan en Islande plongea l’Europe dans l’obscurité 24 heures sur 24 pendant deux ans, provoquant la décennie la plus froide des 2300 dernières années, avec une chute des températures de plusieurs degrés ; il s’en suivit des récoltes désastreuses et des famines dans toute l’Europe jusqu’en Chine. En 541 une épidémie de peste enleva la vie à 100 millions de personnes supplémentaires. Le Rhin se traverse à pied sec en 1134 à Cologne, et en 1303 à Bâle ; cet été là, la Loire, la Seine et le Danube sont aussi à sec. En 406, comme en 1150 ,1306, 1929 et 1985, le Rhin est totalement gelé, une armée vandale en profite pour le traverser ; la Seine gelée se traverse à pied en 1755 ,1775 1895. La grande peste ; l’épidémie de peste noire qui a atteint l’Europe en 1347-1353 a été particulièrement dévastatrice, décimant quelque 25 millions de personnes, soit le tiers de la population européenne de l’époque. L’éruption du Laki en 1783 en Islande, la terre s’ouvrit sur 27 kilomètres, libérant des nuages de gaz toxiques pendant 8 mois et tuant un quart de la population locale. Il s’en suivit plusieurs hivers très rigoureux causant 1 million de mort dans le monde et amenant disette et la révolution française. La grippe espagnole 1918-1920. Cette pandémie en trois vagues a fait de 20 à 50 millions de morts selon l’institut pasteur ; certain parle de 100 Millions.

Vous voulez vivre ? Alors il faut pratiquer l’art de souffrir et de mourir. Nous ne comprenons pas ou feignons de ne pas comprendre ce qui nous arrive. Et pourtant ce n’est rien d’extraordinaire !

La parole de Dieu nous enseigne : le psaume 103 et l’apôtre Pierre dans sa première épître au chapitre 1,11 nous disent que notre vie est comme l’herbe, bien fragile et éphémère ; ils nous exhortent à nous voir comme des gens de passage sur cette terre, 1 Pierre 2,11 et il ajoute comme notre maître à souffert, nous devrions nous aussi nous armer de la pensée de souffrir 1pierre 4v1. Paul dira : pourvu que nous ayons l’essentiel, tant de frères en la foi en sont là dans notre monde (1 Timothée 6v8). Un jour, lors d’une pastorale un ami nous partageait que le soir au coucher des enfants, il leurs racontait une histoire des chrétiens persécutés et comme cela nous avait choqué, il expliquait qu’il fallait bien les prévenir de ce que peut coûter l’évangile.

Qu’est-ce que sauver des vies pour vous ? l’idolâtrie de la vie. Autrefois le sacré qui nous transcendait et commandait un respect absolu se trouvait placé au-dessus de la vie et donc il pouvait le cas échéant réclamer le sacrifice de celle-ci, mais maintenant la vie en est venue à prendre elle-même la place du sacré. Si la vie est l’union de l’âme et du corps, alors battons-nous pour sauver des âmes et pas seulement les corps ; cessons de pleurnicher sur l’inconfort de la situation présente ou la perte de quelques avantages. On nous a enlevé le droit de fréquenter nos lieux de culte, profitons-en pour demander en priant à notre Maitre : en quoi puis-je être utile et quels bienfaits peut-on apporter à nos frères humains dans ces temps si particuliers ? Bénissez disait l’apôtre 1 Pierre 3v9, c’est à cela que vous avez été appelé et relisez ce que Jérémie 29v4-7 dit de la part de l’éternel à ceux qui gémissent en déportation, se demandant jusqu’à quand cela va durer ; ne brandissons pas à la légère le verset 11 en oubliant le contexte dans lequel cette parole fut donnée.

Quelques conseils pour des temps comme celui-ci. Seuls ceux qui aujourd’hui sont courageux et décidés à se retrousser les manches, en ne comptant que sur eux-mêmes, peuvent espérer s’en sortir dans les années qui viennent. L’écriture conseil dans les temps difficiles soit sobre (2 Timothée 4v5 &) ; pratiquez un art de vivre sain (1 pierre 4v7, semeur : vie équilibrée), afin d’économiser sur l’énergie, la consommation, les médicaments et enseignez-le à vos enfants. Ne vous contentez pas de contempler la nature, apprenez à la cultiver (genèse 2v15) en réduisant vos déchets, en apprenant à la cultiver comme on magnifie un don en le cultivant. Cessez d’être des consommateurs, devenez acteur de votre vie ; abandonnez le cocooning facile des cultes et messes toutes faites et cuisinez vous-mêmes vos plats spirituels. Résister c’est d’abord ne pas subir passivement le cours des événements, mais c’est aussi et surtout avec audace (ou odace) s’engager résolument à vivre en tant que fils héritier de la bénédiction d’Abraham et surtout mandaté comme lui pour apporter la bénédiction à ceux qui ne l’ont pas. Il y a trop de Chrétiens anti …tout ce que vous voulez ! Et pas assez de disciples œuvrant pour…. Jésus et l’avènement de son royaume ?

Brève revue d’actualités

Fête des moissons ? ou faite de la moisson ?

  • Les rencontres et les temps forts n’ont pas manqués cet automne et nous ont bien occupés avec une rencontre Empart, puis la rencontre annuelle de la plateforme apostolique, suivi de la table ronde exponentiel et enfin la rencontre annuelle avec assemblée générale des églises Cépée.
  • Vous pouvez suivre sur le net l’actualité des églises majeures du réseau ; elles ont quasiment toutes une page Facebook et/ou un site. Priez pour les petits groupes, les isolés et les nouveaux que ces restrictions ne les empêchent pas de vivre et de croitre.
  • Un groupe Facebook Sol’’O’’, crée et animée par Déborah, pour permettre aux personnes seules du réseau d’élargir le cercle de leurs relations.
  • Katie est maintenant à Villers le lac en sus du soutien à l’église locale et au réseau, elle a bien commencé son activité de cours d’anglais en auto-entreprise.
  • Un cours biblique qui est en préparation sera mis progressivement en ligne sur le site du réseau.
  • L’idolâtrie de la vie. J’ai lu et recommande une brochure écrite, par Olivier Rey philosophe, pendant le confinement ; sujet : comment ‘’la vie nue’’ en est venue à prendre la place du sacré.

Idées pratiques : j’ai changé mes deux bibles, une de poche et une d’étude, dès ce printemps pour marquer cette étape spéciale de notre vie.

Dieu notre père est là, veillant fidèlement sur tous les disciples embarqués qui rament et luttent dans les tempêtes et contre les vents contraires.

L’Esprit est là, nous renouvelant sans cesse et inspirant même de nouvelles perspectives bien que nous éprouvions la fatigue et le découragement.

L’église est là aussi, quand nous nous soutenons par des relations assidues et que nous prions pour et avec ceux qui se battent avec des adversités particulières comme la maladie, ou l’échec ou une crise spéciale.

Lettre de nouvelles hiver 2016

Quelques nouvelles : Début décembre, une entente de quatre églises en formation et le ministère Carlos P. ont rempli une salle de deux cents places dans le pays de Montbéliard le temps d’une soirée et près d’une vingtaine de personnes ont répondu à l’appel au salut. Nous avons célébré des mariages, des baptêmes, vécu au côté des endeuillés et participé à des combats contre la maladie, mais jour après jour nous voyons le Seigneur ajouter des personnes sauvées à son Eglise, en même temps qu’il la lave et la purifie de ses souillures. Depuis le printemps passé nous avons enregistré de nombreuses nouvelles demandes d’aide et d’accompagnement ; c’est excitant et réjouissant parce que cela est un signe que le niveau d’activité spirituel s’accroît, mais aussi c’est un défi devant la moisson qui est grande et le peu d’ouvriers.

Infos pratiques

Bilan d’activité : Projet 333 (2010-2017) : lever en sept ans 300 partenaires engagés d’une manière régulière, pour la moisson en France qui travaillent, donnent 30€ /mois et prient 3 mn/jour. Lentement mais surement nous nous rapprochons de ce but. Resodace relie, à ce jour, des serviteurs et des églises, dans 40 villes différentes et sur 17 départements français. Recevant beaucoup de demandes de prières, en 2016, nous mettrons en place une lettre spécifique pour cela ; si vous souhaitez la recevoir veuillez nous le signaler. Paris Tout Est Possible, Cépée, Théophile Ministère, Résodace et leurs équipes respectives œuvrent, jour après jour et de manière coordonnée, à édifier le peuple de Dieu et à lancer inlassablement le filet de la grande pêche pour le Royaume.

Informations : les séminaires, rencontres et formation organisés dans le réseau par les uns ou les autres sont assez nombreux ; essayez de suivre et n’hésitez pas à vous renseigner ; cependant nous vous signalons deux week-end ouverts à tous, qui sont particulièrement à recommander :

– Début février : « la guérison intérieure » avec Marie-Thérèse Courtet au pays de Montbéliard

– Début avril : « nous pouvons tous prophétiser » avec Philippe Beaussier sur Luxeuil-Les-Bains ; une partie de celui-ci, déjà apporté à Maîche en septembre dernier, se déroulera en Ardèche en février prochain.

Livre à lire Rien qu’un pas vers l’autre de Bill Hybells : ce livre écrit par celui qui a, en une génération rassemblé une des plus grandes églises des U.S.A, renouvelle notre façon de voir l’évangélisation. Il la présente non plus comme une activité que nous pratiquons à l’occasion, mais comme une manière d’être qui imprègne notre quotidien.

Sujets de prière :

  • Pour la sagesse et la bonne santé physique et mentale de tous les ouvriers et leur famille ainsi que leur protection spirituelle dans toutes leurs activités.
  • Pour que le ministère de l’Esprit puisse s’exercer librement au milieu de nous de façon à susciter un mouvement d’ensemble bénéficiant de la faveur divine et produisant des fruits nombreux et évidents : conversions, guérisons et changements de tous ordres à la gloire de Dieu.
  • Pour la formation et l’édification des pionniers qui suivent l’école des bâtisseurs, mais aussi de tous les responsables; qu’ils acceptent les remises en questions nécessaires pour être capables d’entendre, de recevoir et ensuite de pratiquer la volonté de Dieu dans leur vie, et pour leur propre bien et celui de ceux qui les entourent.

Bien sûr, simultanément nous voyons avec bonheur que d’autres églises accompagnées depuis un certain temps prennent de plus en plus de l’assurance et marche vers leur pleine majorité ; mais cela nous oblige à prier et à réfléchir constamment pour que nous soyons inspirés pour de nouvelles stratégies qui nous permettraient de faire plus. Avec plusieurs ministères, nous expérimentons déjà la mise en place de collaboration dans la complémentarité et l’unité sous la houlette du Maître, ceci afin de toujours mieux servir ses églises et son Royaume. Mais il est sûr que bien des choses doivent encore changer et nous n’attendrons pas les crises qui nous y obligeraient, préférant l’écoute et l’obéissance active à la voix de l’Esprit.

Rencontre annuelle 2015

Comme chaque année au 14 juillet, les membres du réseau se sont retrouvés pour une journée d’échange et de communion. Au menu du jour, la centaine de participants a partagé les nouvelles des groupes en matinée et apprécié la convivialité de ces retrouvailles à travers un barbecue et une balade.

La rencontre était précédée la veille d’une journée d’enseignement sur le thème du témoignage et de l’évangélisation, qui a rassemblée une trentaine de personnes.

Compte-rendu de la rencontre annuelle 2012

Cette rencontre avait un objectif particulier : nous souhaitions vivre un “conseil prophétique” sous la conduite d’un ministère confirmé mais venant de l’extérieur, afin de confirmer ou de rectifier l’appel et la mise en place des ministères qui s’étaient levés dans le réseau ODACE. Jusqu’ici, nous n’avions jamais vécu deux rencontres semblables. Et celle-ci n’a pas dérogé, nous avons vécu un temps vraiment spécial. Steve et Rita Fedele, après avoir rappelé dans un enseignement raccourci de quoi il s’agissait, ont prié et prophétisé successivement sur 26 frères et sœurs ouvriers dans la moisson du seigneur. C’était beau et bon de voir l’Esprit parler pour déclarer ou confirmer les appels et les vocations du Seigneur, le tout accompagné et quelques fois complété par René et Sonia.

Compte-rendu de la rencontre de printemps 2011

Le samedi 14 mai, nous avions notre 8ème rencontre du réseau ODACE.

Pour la première fois notre journée était ouverte non seulement aux responsables mais également aux membres d’église ou de groupe chrétien qui le souhaitaient. C’est environ quatre-vingt-dix personnes qui ont participé en partie ou en totalité à cette journée d’édification et d’encouragement Aux participants habituellement présents à nos rencontres se sont ajoutés pour la première fois des représentants des cinq églises ou groupes.

Le matin et l’après midi après un temps de louange, tous unanimement ont découvert et apprécié notre Orateur Bob Cole venant du Montana au USA et exerçant son ministère pour la première fois parmi nous. Bob très jeune est parti, envoyé par son église, fonder une église à Seattle. Sa longue expérience pastorale et son ministère apostolique, exercé depuis près d’une vingtaine d’années en Europe, lui donne une assurance tranquille qui lui permet d’enseigner d’une manière agréable au point de nous faire oublier la traduction excellemment réalisée comme d’habitude par deux sœurs dévouées. Son enseignement sur l’énoncé de mission personnel, nous a stimulé et un peu laissé sur notre faim vu la profondeur du sujet et le temps imparti, donnant à chacun l’envie de se consacrer d’avantage encore à l’accomplissement de notre appel de disciple au service du Maître.

Avec reconnaissance pour l’organisation de cette rencontre effectué gentiment et efficacement par l’église du Champ au Roi de Vesoul, chacun est reparti réjoui et encouragé par ces temps de communion, de repas partagé et même d’amusement, les enfants n’étant pas en reste pour se souhaiter et se dire avec les grands du fond du cœur au (plaisir de se) revoir.